Se mettre bien à Gran Canaria

Se mettre bien à Gran Canaria

Oubliez la grisaille, le froid et la pluie incessante. Quand l’hiver n’en finit pas,  de nombreuses options abordables existent pour trouver le soleil, sans nécessairement changer d’hémisphère.

Les Canaries en font partie. Pas de Visa, pas de change, pas de vaccins ni d’anti paludiques… Que des avantages.

Nous avons exploré l’ile principale ( Gran Canaria) en février et, clairement, les opportunités de se mettre bien ne manquent pas. Non contente d’offrir soleil et chaleur, l’Ile espagnol regorge d’activités et de contrastes. Plongée sous-marine, pêche au gros, surf et kite-surf, golf, randonnée, promenade en chameaux ( !), vélo, ski nautique…

La clé consiste à éviter les pièges à touristes les plus flagrants et profiter de la basse saison pour jouir de tarifs exceptionnels. Suivez le guide…

S’y rendre :

Air Europa, Ibéria, KLM… de nombreux vols AR sont disponibles au départ de Paris, Amsterdam, Londres pour 150 euros et moins.

Les perles pour se mettre bien :

Fuyez les gros complexes hôteliers et autres resorts construits pour des retraités allemands (par des retraités allemands ?).

A l’inverse, posez-vous dans le petit port reculé de Puerto de Mogan 

20130201_185153_Hagrid_Hassel

Une excellente option de logement au rapport qualité prix difficilement égalable: le Volver Hostel. Mention spéciale à la terrasse particulièrement calme et agréable, idéale pour se mettre bien du soir au matin en  profitant d’une vue magnifique :

Une vue agréable au réveil
Une vue agréable au réveil

Dans ce charmant port, vous pourrez :

  • Vous baigner en admirant la faune locale dans la baie

  • Vous adonner à la plongé sous marine et passer des niveaux de PADi au centre dédié

  • Faire une randonnée sympathique sur les hauteurs avoisinantes:

On se croirait au Mexique
On se croirait au Mexique
  • Louer des vélos ou scooters pour accéder à des plages reculées :

playa gran canaria
Cette plage est également nudiste pour les pratiquants (ou amateurs…)
  • Faire de la pêche au gros :

peche au gros

  • Manger des plateaux de fruits de mers fraichement pêchés pour des prix ridicules…

Ca fait du bien par ou ça passe...
Ca fait du bien par où ça passe…
  • Profiter du parc aquatique voisin (15 minutes de bus)

La vie nocturne reste assez calme, exceptée en pleine saison. Depuis Puerto de Mogan vous pouvez suivre nos traces et continuer vers l’intérieur des terres en louant une voiture pour environ 30 euros/jours. Les paysages arides qui bordent la cote laissent place à des panoramas montagneux à couper le souffle.

 P1050798 Gran canaria rando

De nombreuses randonnées offrent des paysages assez hallucinant et variés, de la foret de pin aux roches “lunaires”.

Un bon point de chute pour passer une nuit : Artenara, charmant village reculé, contrastant fortement avec les complexes hôteliers de bord de mer.

En particulier : l’hostel El Warung Cave,  taillé dans la montagne, offre un confort très correct tout en laissant une curieuse impression, entre le refuge de montagne et l’auberge de jeunesse. Son nombre limité de chambre (et de lits) garanti une certaine quiétude. Et puis, une fois de plus, quelle vue au réveil !

A déguster le matin avec un café offert par la maison
A déguster le matin avec un café offert par la maison

La route vers Las Palmas, étroite et sinueuse, vaut également le détour. 

De nombreux points de vue sur la côte jalonnent la route
De nombreux points de vue sur la côte jalonnent la route

Las Palmas reste sans aucun doute la pire destination de l’Ile. Sans réel charme et avec tous les inconvénients des grandes villes du Sud de l’Espagne, son intérêt du point de vue de la bienitude reste limité. On y retiendra tout de même un bon spot de surf pour niveau débutants/intermédiaire facile d’accès et bordé de boutiques proposant des planches et combi à la location.

Une petite randonnée à l’extérieur de la ville vous amènera au berceau de la civilisation Canarienne : accrochées à la falaise, face à la ville, se trouvent les grottes dans lesquelles vivaient les premiers autochtones ayant peuplé les iles. Un vrai saut dans le passé qui vous permettra de vous imaginer les conditions de vie de nos ancêtres, instinctivement doués pour se mettre bien !

Des points de vue intéressant sur la baie, quelques excellents restaurants, des musés (si c’est votre truc) et une vie nocturne plus animé et authentique (vous pourrez assister aux célèbres Carnavals qui valent le détour). Vous y trouverez beaucoup plus de locaux qu’ailleurs.

Beaucoup plus touristique mais bien plus intéressante d’un point de vue du bien-mettage, Mas Palomas.

Cette station balnéaire complètement artificielle possède certains atouts :

Hors saison, vous trouverez des appartements avec balcon et piscine pour des prix ridicules (20€/nuit/personnes).

La plage principale est un désert. Oui, un désert. Quand on vous disait que cette Ile présentait de nombreux contrastes :

le dépaysement, ça met bien
Le dépaysement, ça met bien

Si la marche et le body-surf dans les dunes ne vous satisfont pas entièrement, n’hésitez pas à louer un dromadaire.

La vie nocturne : c’est dans cette ville que tout se passe. Même hors saison, vous devrez trouver un bar remplis de fétard(es) assoifé(e)s venus profiter des tarifs alléchants et des dance floors accueillants.

Le golf d’Anfi Tauro : probablement un des plus beaux 18 trous d’Europe, pour un prix tout à fait correct. Certaines personnes font le déplacement uniquement pour ce parcours. Nous y avons accompagné un ami sans jouer, en faisant simplement les cadis. Et pour sûr, nous nous sommes vraiment bien mis.

Cette photo donne un aperçu, sans rendre réellement justice à l'endroit.
Cette photo donne un aperçu, sans rendre réellement justice à l’endroit.

Les restaurants : en cherchant un peu, on trouve des rapports qualité/prix imbattable. Mention spéciale au restaurant Français “Brasserie Entre Nous” qui nous a vraiment bien servi (produits de qualité surprenante pour une telle destination) et même offert un bon digestif. Nous avons également dégustés une excellente paella au restaurant “Miramar Yumbo”, la taille du plat nous a permis un pétage de bide outrageux.

Bien entendu, nous n’avons pas testé toutes les possibilités ni activités offertes par l’Ile, mais nous sommes partis avec l’impression d’avoir profité au maximum de notre temps, et de notre budget. Semaine de bien mettage réussie.

A savoir :

  • Des tempêtes de sable peuvent occasionnellement gâcher une session plage. Personnellement, ce fut le cas une fois en dix jours.
  • La pêche au gros : vérifier la saison de l’espadon avant de planifier vos vacances si cette activité se trouve en haut de votre liste.
  • Le golf : nécessite une voiture pour y accéder, à moins de résider dans l’hôtel du club bien entendu.

 

Une réaction au sujet de « Se mettre bien à Gran Canaria »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *