Marfa, perle du Texas

Marfa, perle du Texas

Perdue au milieu des plaines arides du Texas, à des centaines de kilomètres de toute métropole, se trouve Marfa, véritable trésor caché aux confins de l’Amérique conservatrice.

Une atmosphère particulière vous saisira à l’entrée de cette bourgade de deux milles habitants à peine, située à cinq heures de route de San Antonio et Austin. Sur le bord de la rue principale, deux jeunes hommes hirsutes saluent les passants, une bière à la main, au rythme de la musique provenant des vieilles enceintes de leur food truck délabré. Bienvenue à Marfa, perle du West Texas.

DSC_0695

Des vieilles voitures de collections plus ou moins abandonnées jouxtent les bicoques charmantes de leurs propriétaires. L’une d’elles semble être un café, l’autre un musée de vieux appareils électro ménagers.

 

DSC_0701

La suivante n’est autre que l’annexe du Food Shark, célèbre food truck malheureusement fermé le jour de notre visite. A défaut, arrêtez-vous au Planet Marfa, fabuleux bar et beergarten. Un mixe de ranchers locaux, d’artistes et de hippies côtoie les jeunes gens venus d’Austin apprécier l’ambiance atypique de la ville.

food shark food truck

Pour vous asseoir, vous devrez choisir entre une table du patio, la mezzanine surplombant le bar, l’intérieur d’un tipi indien servant de salle d’exposition d’œuvres d’art locales, un vieux bus retapé ou une bibliothèque où trône, au milieu des livres d’art et guides touristiques, une table de ping-pong flambant neuve. La piste de dance et la scène décorée dans un style mexicain laissent présager un concert de qualité une fois la nuit tombée.

Les galeries d’art et bâtiments, tous plus photogéniques les uns que les autres, transmettent une sensation particulière, mélange de cool, de vintage et de plénitude (si tant est que je puisse la décrire). Après vous être perdu dans les allées et interrogé sur la nature de certains établissements (cette banque est-elle réelle, ou simplement une devanture dont le seul intérêt est de vous donner l’impression de vivre un rêve éveillé ?), il sera temps d’explorer les galeries d’art de la ville avant de reprendre la route vers l’ouest.

IMG_5756

A trente minutes de Marfa, une fois traversée la ville pseudo fantôme de Valentine (pop 211) et ses vieilles devantures pleines de charme, se trouve le fameux magasin Prada de Marfa.

Marfa prada

Posé au bord de la route, au milieu des paysages désertiques capturés par la caméra des frères Cohen dans leur célèbre « No Country For Old Man », trône une oeuvre d’art atypique. Une fausse boutique Prada contenant de vrais sacs à mains et chaussures à talon de la marque de luxe. L’aller-retour vaut la peine, tant cette boutique improbable exulte le cool et invite à la méditation.

 

Un peu d’histoire

Ce n’est pas par hasard que cette bourgade perdue au fin fond du Texas s’est transformée en centre culturel et artistique. Jusqu’au début des années quatre vingt, les ranchers de la région et les officiers des douanes venant y faire leurs courses formaient l’essentiel des visiteurs de Marfa. Jusqu’à ce que Donald Judd, artiste minimaliste New Yorkais en mal de nature et en quête d’espace, s’y établisse. Rachetant un ancien hangar de l’Air Force désaffecté, il put donner libre cours à son art démesuré. Attirant peu à peu visiteurs, curieux et artistes de plus en plus nombreux. Le mélange d’éleveurs de bétail à la retraite, de red necks locaux et d’artistes et amateurs d’art confère à cet ancien trou perdu une atmosphère unique, presque onirique.

 

Marfa entrepot

 

Le soir

Les quelques bars de la ville s’animent. Le Lost Horse saloon, avec son patio et sa décoration poussiéreuse, vous propose les meilleurs craft beers de la région en plus des suspects habituels. Les chances de tomber sur un concert de rock gratuit sont élevées, tout comme au Planète Marfa où deux guitaristes ravissent le public avec un savant mélange de country et de salsa. Coincé entre ces deux choix, on s’arrête au food truck de nos deux hipsters déjantés qui offrent des bières aux clients promettant d’attendre que le cuistot rentre de la station service locale où il est parti se réapprovisionner en tacos. « Dans n’importe qu’elle ville, un service pareil leur garantirait la faillite immédiate, mais à Marfa, ils participent au coté pittoresque, et les gens adorent ça » résume une californienne se plaignant de leur pénurie d’ingrédients.

Si vous avez de la chance, vous pourrez observer les mystiques lumières de Marfa qui resplendissent à travers les plaines alentours, sans que personne ne comprenne leur origine mystérieuse.

Entre son atmosphère particulière et les paysages hollywoodiens qui l’entourent, Marfa est devenue une étape incontournable pour tout voyageur traversant le Texas. Une ville qui transpire la bien mettance et vous donnera l’impression de voyager dans le temps et l’espace comme nul autre endroit. Pas étonnant que les cinéastes inspirés y aient tourné autant de films, du High Lowesome de 1950 aux plus récents There Will Be  Blood et Marfa Girl.

 

marfa roadsign

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *