Mexico: guide touristique

Mexico: guide touristique

Rares sont les villes souffrant d’une aussi mauvaise réputation que la capitale mexicaine. Pollution, crime, corruption… De quoi rebuter le touriste venu se mettre bien dans les zones plus clémentes du pays. Tout comme pour Lima au Pérou, passer à côté de Mexico serait, vous vous en doutez, une triste erreur. La mégalopole vous surprendra, comme ce petit guide va s’appliquer à le démontrer.

Mexico : temple de bien mettance

En plus d’offrir un soleil resplendissant le plus clair du temps, son altitude élevée garantit une chaleur supportable, pratiquement toute l’année. Le ciel sera donc bleu et l’atmosphère douce, conditions idéales pour une de nos activités favorites : le posage en terrasse. Coup de chance, les adresses ne manquent pas et vos options sembleront sans limites. Une mention spéciale pour “El Mayor”.

IMG_5009
Vue sur le temple Major depuis la terrasse du même nom

Sa terrasse en Rooftop incroyablement cosy offre une vue imbattable sur le centre culturel de Mexico. Vous pourrez admirer le contraste saisissant offert par les bâtiments coloniaux tels que le “Palacio National » et la Cathédrale de Mexico d’une part, et les ruines du temple aztèque Templo Mayor d’autre part. La qualité des boissons proposées est malheureusement en dessous des standards impressionnants de la ville, mais le panorama justifie amplement le détour, même pour siffler une tasse de café à un dollar.

Puisqu’on parle de bar, et plutôt que de traiter ce sujet primordial en fin d’article comme nous avons l’habitude de le faire, poursuivons l’aventure avec nos adresses préférées, toutes situées dans les quartiers en vogues de Roma Norte et Condesa.

DSC_0165
Art de rue à Condesa

La “Maison Artemisia” met tout le monde d’accord en matière de cocktails. A des prix défiant toute concurrence (cinq à six dollars le verre), la qualité renversante des créations de cet établissement risque fort de vous poser une problème insoluble : comment résister à la tentation de commander un nombre déraisonnable de tournées ? Situés dans une maison à la décoration « belle époque », on a tôt fait de se sentir chez soi. Passé dix heures, la jeunesse hipstérienne de Mexico et les jeunes expatriés se bousculent autour du comptoir, donnant l’impression de se retrouver au milieu d’une house party.

Avec un caractère plus « populaire », l’Escollo constitue la meilleure adresse pour déguster les bières artisanales locales. Une ambiance « bar de quartier » et une carte impressionnante qui vous fera regretter de ne pas avoir toute la soirée devant vous pour l’explorer.

Plus moderne et festif, avec un DJ qui mixe de l’electro house et un fumoir digne d’un love hôtel, le Bang Bang vaut également le détour. Cocktails de qualité, à condition de prendre le temps de bien explorer le menu. En cas de panne d’inspiration, demander quelque chose à base de mezcal.

De nombreuses personnes risquent de vous recommander la Licoreria Limantour, pour sa présence dans le top 50 des bars du pays (ou du monde ?). Un piège grotesque, cet établissement certes correct ne fait pas le poids face aux trois adresses mentionnées précédemment. Reste une terrasse agréable et des liqueurs de grande qualité pour justifier un stop en cas d’urgence.

Après vous être copieusement lubrifié le gosier dans les établissements précédemment cités, on vous fait confiance pour vous laisser guider par la population locale et la chaleur de la nuit pour dénicher vos propres perles du quartier.

Une ballade en journée dans les quartiers de Condesa et Roma Norte vous fera également tourner la tête. En plus des nombreuses boutiques, galeries d’art et magasins en tout genre se bousculent une pléthore d’options pour boire un café ou se restaurer. Les prix affichés vous feront regretter de ne pas posséder deux estomacs. De l’échoppe de trottoir où trois ouvriers se remplissent la panse pour un dollar aux bouis-bouis de rue, en passant par les brasseries luxueuses et boulangeries artisanales, difficile de savoir où donner de la tête. Sans oublier les vendeurs de fruits frais ambulants et les restaurants aux terrasses alléchantes…

Quelques recommandations :

DSC_0183

Le marché Mercado Roma (ci-dessus): dans un espace semi ouvert, des dizaines de mini restaurants se bousculent, fruits de mer, tacos, pâtisseries, spécialités de bœuf ou de porc… Nous avons testé le « wagyu taco »: viande de grande qualité servie sur une tortilla avec des sauces que vous souhaiterez emporter dans votre valise. Une tuerie.
Le Huset offre, en plus d’un restaurant au formidable patio, un petit bar chaleureux au menu intéressant et un café avec une bibliothèque savamment fournie. Le barista propose des cafés de grande qualité (essayez le flat white) et la décoration donne envie de se poser le temps de feuilleter un des nombreux livres exposés.

Le Contramar : tout simplement ma meilleure expérience culinaire mexicaine. Le ceviché est renversant, les sashimis de thon mariné sont à la hauteur des restaurants de Tokyo, sans parler des bouchées de thon braisé au guacamole maison qui hantent encore mes nuits. Les margaritas au mezcal feront office de cerise sur le gâteau. Sans oublier la principale raison pour visiter cet établissement : les gens. Entre 5 et 7 heures du soir, le gratin de Mexico s’y précipite pour se montrer et être vu. Tranquillement installé en terrasse, vous assisterez à un véritable défilé de nouveaux riches. Pas bling bling, plutôt bobo. Plongée culturelle garantie. La misma margarita con mezcal por favor ! (ai-je mentionné la qualité du service et les tacos de saumon offerts par la maison ? ).

Meilleur posage en terrasse de la ville
Meilleur terrasse de la ville, on note le traditionnel « worm salt » sur les margaritas.

Si l’ambiance posée et résolument avant gardiste de Condesa vous pèse, chaussez des baskets comfortables et offrez vous une marche le long de la Avenida afin d’admirer le centre de Mexico City et ses nombreux bâtiments officiels, musés et autres bâtiments coloniaux. Mention spéciale à l’impressionnante fresque retraçant l’histoire du pays peinte par monsieur Diego Rivera, le mari de la vénérable Frida. Située au cœur du Palacio Nacional, sa visite vous donnera l’occasion de profiter des autres expositions temporaires et merveilles architecturales du bâtiment qui l’abrite.

Assé des bobos ?
Assez des bobos ?

Si vous manquez de temps pour explorer les recoins des ruines du Templo Major, allez plutôt les photographier du haut de la terrasse du rooftop El Major mentionné plus haut.

Comme toute capitale, Mexico ne saurait se résumer à un poste de blog. Néanmoins, espérons que cet avant goût vous donnera l’envie de vous y arrêter le temps d’un weekend. Avant d’explorer les alentours par exemple !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *