Spring Break Americain

Spring Break Americain

Si vous faites parti des rares personnes à avoir vu le dernier film d’Harmony Korine au cinéma, Spring Breakers, votre réaction a nécessairement suivit l’une des trois options suivantes:

  1.  Qu’est ce que c’est que cette daube immonde ? Après avoir prononcé ces paroles à haute voix, vous avez quitté la salle avant la fin de la seconde demi heure, comme la moitié de l’audience.
  2. Bof, mais bon, James Franco est tripant et y’a pas mal de filles à poils et de drogues quand même… ça vaut le coup de rester jusqu’à la fin.
  3. Mais, mais ce truc est génial! Je n’arrive pas à croire que ça soit déjà finit.

Votre réaction face à un vrai Spring Break américain dans une ville comme Panama City Beach s’inscrira également dans une des trois catégories décrites plus haut, bien qu’aucune corrélation ne puisse être établie. Vous pouvez très bien avoir des goûts douteux en matière de cinéma tout en ayant le sens de la fête, et inversement (notez que cette phrase est volontairement laissé à votre libre interprétation).

Bref, après cette longue introduction, passons aux choses sérieuses avec ce guide honnête et décomplexé sur le phénomène du Spring Break américain.

SB_official_cz
Pas si loin que ça…

C’est quoi ?

Contrairement aux étudiants français qui ont le temps de faire la fête continuellement et de partir en vacances proprement, nos cousins d’outre Atlantique sont souvent cantonnés à des beuveries de campus intercalées entre leurs études et leur boulot. Et à en croire Hollywood, ils ne sont pas trop à plaindre. Toujours est-il qu’il existe une exception à la règle du « marche ou crève »: le Spring Break. Une semaine de pause ayant lieu, comme son nom l’indique, au printemps. En plus d’être un mois naturellement propice au batifolage de masse, le printemps voit donc des hordes de jeunes étudiants envahir les bords de mers des états ensoleillé et les stations de ski des états enneigés (vous suivez ?) pour se mettre BIEN. Et pour une fois, par se mettre bien on entend clairement consommer des quantités déraisonnables de produits plus ou moins licites. Essentiellement de l’alcool tout de même, et essentiellement au soleil.

Résumons: pleins de jeunes étudiant(e)s en chaleur, de soleil, de plages, et d’alcool à prix cassé. Non vraiment, je ne vois pas pourquoi vous envisagez de vous joindre à la fête.

Sur la plage en toute fin d'après-midi. Nous avons raté les animations...
Sur la plage en toute fin d’après-midi. Nous avons raté les animations…

C’est où ?

Un peu partout. Y compris à Cancun, Mexique, pour les étudiants les plus fortunés. Mais pour avoir sillonnée la côté de la Floride pendant une semaine en plein Spring Break, on peut vous affirmer un truc: tant qu’à faire une chose, autant la faire bien. Et en matière de Spring Break, ça veut dire Panama City Beach.

En route pour pour la Floride
En route pour pour la Floride

C’est quand?

Au printemps, idiot ! Non mais sans rire, la question est pertinente. Les universités américaines ont des vacances décalées selon les états. Le mieux est donc de consulter le calendrier répertoriant les vacances, et de choisir une semaine où les états proches de votre destination (Panama City) sont en vacances. Ou bien assurez vous simplement que les états riches en universités sont en break.

C’est comment ?

Pas comme dans les films. Mais pas si loin que ça. Il y a des concours de t-shirts mouillés, de danse en maillot de bain et des bière-pong sur la plage. Les gens boivent de midi à 17h, font une pause, et remettent ça toute la nuit dans les discothèques. Les boissons ne coûtent pas cher, des Pick Ups remplis de mec bodybuildés et/ou de filles en bikini traversent les rues en quête de liquor shop et de fast food, les américaines “grind” et “twerk” les mecs (qui ne savent pas vraiment danser) en boîte de nuit où des DJ célèbres se produisent tous les weekends. La principale différence avec les films restent une certaine retenue de la part des participants qui sont généralement venus entre amis, ou du moins entre gens de la même université, et le fait que, ô surprise, les filles n’ont pas toutes des corps de rêves. Il n’en reste pas moins vrai que les gens se lâchent beaucoup, bien plus qu’en toute autre circonstance. Nous n’avons pu confirmer les rumeurs d’orgies sur la plage, mais nous avons trouvé les dance floor plutôt chauds.

Une vidéo vaut mieux qu’un grand discours…

C’est pour qui ?

Pour les fétards et amateurs de “day drinking” sur la plage bien sur, mais pas uniquement. Il est tout à fait possible de profiter de l’ambiance sans se la coller violamment. Rien ne vous empêche de vous poser tranquillement en journée sur la plage, de profiter des barbecues et de vous détendre dans les piscines et les jacuzzi avant d’aller savourer les DJ renommés s’exprimant dans les clubs branchés du coin.

Ça coûte cher ?

Les locations des appartements ne sont pas données du fait de la demande. Mieux vaut partager une chambre à 2-4 personnes et réserver plusieurs semaines en avance. Le confort est par contre excellent et le prix des verres ridiculement bas.

A Panama City Beach, les hôtels donnent sur la plage. Tout comme la plus part des boîtes de nuits.
A Panama City Beach, les hôtels donnent sur la plage. Tout comme la plus part des boîtes de nuits.

Posté par Chris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *