Week-end à Singapour

Week-end à Singapour

Idéalement situé entre l’Europe et l’Asie du Sud Est, Singapour est plus une ville d’escale qu’une destination touristique en vogue. Et pourtant, un séjour professionnel ne devrait pas être la seule excuse à une halte prolongée. Car ici comme ailleurs, les opportunités de se mettre bien ne manquent pas. Suivez le guide… mais soyez prévenus, ce qui va suivre n’est pas pour tout le monde…

Singapour en trois jours, en route !

 Jour 1 : Le propre et le trash

Singapour, ville la plus propre du monde… Propre ? Pas toute ! Un quartier résiste encore et toujours à la bienséance. Mais avant de l’évoquer, commençons par le commencement.

En sortie d’aéroport, vous serez surpris par deux choses : l’intense chaleur, et la perfection de ce qui vous entoure. Gens polis, trottoirs polis, rue policée, jardins impeccables, végétation bienveillante, gratte ciels au garde à vue. Tout le monde parle anglais, tout fonctionne au quart de tour. Si vous vouliez de l’aventure et du frisson, il faudra repasser (quoique…). Dans cet univers aseptisé à la température parfois accablante, toutes les conditions semblent réunies pour faire du… shopping.

Les malls de Singapour, gigantesques mini cités climatisées, offriront un choix incroyable aux adeptes du lèche vitrine. Et pour le plaisir des babines, les food court vous laisseront dubitatif devant la quantité d’options, leurs prix ridicules et leurs effluves alléchantes. Les deux gros points forts de Singap sont sans aucun doute le shopping et la gastronomie. Toutes les cuisines asiatiques sont présentes, toutes les marques de la planète s’y achètent. Mention spéciale au Funan Digitalife Mall, temple de la hi Tech. Si le prix du matériel informatique et photographique n’est pas toujours aussi attractif qu’espéré, le principal avantage de ce centre commercial demeure l’incroyable variété des gadgets, câbles, lecteurs de cartes etc que vous y trouverez. Si vous avez besoin d’un périphérique démodé, ou du dernier accessoire GoPro, Funan sera votre paradis.

Toujours du côté de la vertu, le royaume présente de nombreux temples bouddhistes et hindous, ouverts au publique. Ainsi que des mosquées. Pourquoi ne pas s’y arrêter ?

Question gastronomie (encore), n’oubliez pas de gouter à la spécialité locale: le poulet au riz Hainanese Chicken Rice.  Le centre ville possède de nombreux restaurants et food court en proposant à bon prix.

Les food court permettent de se mettre bien pour pas cher
Les food court permettent de se mettre bien pour pas cher

En vous promenant à travers la ville (à pied) vous pourrez vous détendre en passant par les quartiers animés de Clarke Quay et Boat Quay où se bousculent restaurants et bars dans un décor très neuf et quelque peu superficiel. Les jeunes cadres s’y ruent pour prendre un verre ou manger un morceau en sortant des bureaux.

Boat Quay: balade potentiellement agréable
Boat Quay: balade potentiellement agréable

Alternativement, Little India offre de nombreuses options de dîner bon marché et possède quelques splendides décorations et façades de temples richement décorées. Le quartier chinois, lui, se rapproche plus du temple des souvenirs et shopping de rue. Haut en couleur, un coin à visiter pour sûr si vous avez le temps de flâner, ou de vous faire masser.

Un quartier vivant et idéal pour trouver des souvenirs bon marchés
Un quartier vivant et idéal pour trouver des souvenirs bon marchés

En parlant de massage, nous arrivons enfin au quartier de Geylang. Les Singapouriens seront surpris de vous entendre le mentionner, et imagineront que vous cherchez des prostituées. FAUX !

 

Geylang, le quartier populaire de Singapour
Geylang, le quartier populaire de Singapour

Ce quartier, bien plus typique et populaire que le reste de la ville, regorge de bars et de restaurants où les occidentaux se font rares et les touristes avertis se mettent bien. En journée, il faut y aller pour l’ambiance et la cuisine. Des plats authentiques au prix défiant toute  concurrence, à savourer en terrasse, sans climatisation. Si vous aimez le désordre et l’authenticité des quartiers populaires, cette zone vous ravira. Geylang est l’expérience la plus proche des villes typiques de l’Asie du Sud Est (et la plus dépaysante) que vous pourrez faire à Singapour.

Délicieuse spécialité locale à déguster en terrasse
Délicieuse spécialité locale à déguster en terrasse

La nuit, l’endroit se transforme en petit Pigalle. La prostitution y est légale et, comme tout le reste, encadrée et sécurisée. En journée, vous pourrez voir des filles plantées sagement devant la porte de certains bâtiments. Le racolage étant interdit, elles ne vous adresseront même pas un regard. Je n’ai pas l’expérience de la nuit, mais j’ai du mal à imaginer qu’on puisse s’y sentir en réel insécurité.

Geylang - n'oubliez pas que vous êtes toujours à Singapour
Geylang – n’oubliez pas que vous êtes toujours à Singapour

 

Jour 2:  Attractions animales

Quittons le quartier populaire de Geylang pour jouir d’un autre aspect, lui aussi très populaire : les attractions. Cap sur l’île de Santosa. Oubliez le parc aquatique, sauf si vous êtes avec des enfants en bas âge. L’aquarium, à l’inverse, semble valoir le coup d’œil. Les parcs d’attractions sont évoqués dans tous les blogs traitant de cette île, c’est pourquoi nous n’y sommes pas entrés. Pour se mettre bien, on vous recommande plutôt la splendide plage de Palawan. Et tant qu’à être original, autant y aller en tyrolienne, bien plus rapide et grisant que le mini train qui parcourt l’île gratuitement. Une fois sur place, des beach bars jouant de la house musique (le weekend) tacheront de vous divertir. Un coin idéal pour savourer un Singapour Sling.

vidéo de la tyrolienne ou screenshot de la video

A l’opposé de l’ile de Santosa, au Nord de la ville, se trouve le Zoo de Singapour. Son originalité provient du fait qu’il se visite également la nuit. Les animations parallèles à la visite principale aident à justifier le temps et l’investissement nécessaires. Mais l’expérience de tomber en pleine nuit tropicale et à l’improviste sur un tigre dont vous jurerez que l’enclos ne possède pas de barrières, justifie la visite !

Tomber nez à nez avec un Tigre, une expérience troublante...
Tomber nez à nez avec un Tigre, une expérience troublante…

Jour 3: Luxe et luxure

On touche enfin au summum de bien mettance, au vrai. Pour 500 dollars en monnaie locale (350 euros), offrez vous une nuit au Marina Bay Sand. Ce « quatre étoiles » possède une des piscines les plus connues au monde. Débordant à 200 mètres de haut sur la baie de Singapour, elle procure cette sensation unique de planer au dessus de la ville.

La meilleur vue de Singapour, depuis une des plus célèbres piscines du monde
La meilleur vue de Singapour, depuis une des plus célèbres piscines du monde
Vue de nuit depuis le Marina Bay Sand
Vue de nuit depuis le Marina Bay Sand, côté Jardins

Au nord, vue sur la cité, au Sud, vue sur le port et les fabuleux jardins qui bordent le palace. Un paradis complètement artificiel où il fait bon prendre le temps de se sentir bien, de déguster une noix de coco fraiche ou un cocktail, les pieds dans l’eau.

Rajoutez une noix de coco fraiche et vous voilà au Paradis...
Rajoutez une noix de coco fraiche et vous voilà au Paradis…

Objectivement, même en étant trois par chambre, le rapport qualité/prix est discutable. Il reste l’expérience, inoubliable. Du fait du cadre, et de la surpopulation de russes et de chinois venus faire comme vous, profiter de cet endroit hors du commun.

Pas de chambre : pas de piscine. Il vous reste à visiter les superbes jardins et escalader cette curieuse passerelle offrant, une fois encore, une vue intéressante sur les alentours.

Promenade agréable dans le parc situé derrière le MBS
Promenade agréable dans le parc situé derrière le MBS

Mais question hauteur, rien ne dépasse le ONE Altitude. Un bar et night club au sommet de la plus haute tour du royaume, offrant une vue sur la (soudainement) petite piscine du Marina Bay. Rien de tel pour se mettre bien, à l’heure de l’apéritif. A 23h, vous pourrez admirer les jeux de lumière du MBS qui illuminent la baie.

Enfin, Singapour regorge de boîtes de nuit. Les DJ internationalement connus s’y bousculent. Acheter ses places en préventes pourra s’avérer utile. Une fois à l’intérieur, vous serez abasourdis par la quantité de belles femmes et de jeunes hommes rivalisant de classe. Les rares expats ressemblent à des mannequins, les locaux sont presque trop beaux pour être vrais. A croire que comme tout le reste du pays, les night clubs sont purement artificiels. Alors, dans le doute, venez tôt (22h30). Et n’essayez pas de chaparder un verre ou une bouteille. Les caméras sont partout. Ici on ne plaisante pas avec la Loi !

Une alternative facile mais trop touristique : l’esplanade de Clarke Quay. Rue climatisée à ciel couvert mais ouvert (vous avez bien lu), les bars, restaurants et discothèques s’y alignent.  Nous avons apprécié le pub irlandais à la bière savoureuse et bon marché, et détesté les discothèques sans intérêt, remplies uniquement de touristes.

 

Conclusion :

Une destination idéale pour 2-3 jours. Pour l’ambiance particulière et les nombreux points d’intérêts cités plus haut. Un premier pas initiatique en Asie, faisant l’effet d’un sas de décompression peut être ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *