Weekend à Palma de Mallorca

Weekend à Palma de Mallorca

L’île de Palma de Mallorca fait partie de ces destinations touristiques victimes de leur piètre réputation. On y associe souvent des hordes de retraités Allemands et des meutes de beaufs Anglais capables du pire comme du glauque.  Pourtant, il est possible de s’y mettre incroyablement bien, à condition de savoir où aller.

Pour vous, SMB a relevé le défi. Il ne vous reste plus qu’à suivre le guide…

Première partie : Les clichés

 

Capture d’écran 2015-03-31 à 22.21 1

Un premier coup d’œil sur la carte permet de se rendre compte de trois évidences :

  1. Nous sommes en présence d’une île => ll y a donc de la mer autour, et de façon assez prévisible, des plages entre les deux.
  2. Cette île se situe en Méditerranée  => Ce qui permet de glisser cette contrepèterie belge : « Il y fait beau et chaud les 3/4 de l’année »
  3. Elle est relativement grande => Les options pour s’y poser sont donc nombreuses, méfiez-vous des clichés !

Sur le papier, nous avons des conditions propices à la bien mettance, mais également à l’indécence. Poursuivons l’étude en regardant de plus près la carte.

Capture d’écran 2015-03-31 à 22.24

Comme vous pouvez le voir, les principaux centres d’attractions se situent autour de la ville de Palma (pop 500.000).

Au centre Palma même, sur laquelle nous reviendrons, à l’Ouest Magaluf et à l’Est Arenal. Tout autour, l’inconnue (pour 90% des visiteurs du moins). Commençons par Magaluf.

 

  1. Magaluf : comment se mettre mal sans faire exprès.

Le touriste mal renseigné pourrait s’imaginer un coin de paradis. Après tout, le front de mer est magnifique, l’eau turquoise et les nombreux restaurants que l’on peut distinguer sur les photos semblent encourageants. Sans parler des discothèques, bars et gogo-dancings qui s’amassent sur le Strip.

Malheureusement, tout ce potentiel est gâché par la cible principale de ce qu’il convient d’appeler du tourisme de masse, j’ai nommé les Anglais.

magaluf_SMB

Il n’est pas ici question de cette famille d’aristocrates qui hésitait entre les tapas de Palma et les huitres de Cancale. Mais bien des vrais lads anglais, le pire des chavs, ceux qui n’ont pas assez d’argent pour aller s’entasser avec leurs congénères à Ibiza. Il faut le voir pour le croire : un étalage bovin de corps gras et tatoués, aux coupes de cheveux improbables et dont la conception de vacances se résume à ruminer de la bière dans des gobelets à longueur de journée. Et je ne vous parle même pas des individus masculins qui, à tous les défauts des femelles cités plus haut, ajoutent d’énormes muscles qui empêchent l’irrigation correcte du peu de cervelle dont la nature les ait dotés.

Ceux qui sont encore en état de se déplacer après 8 heures passées à siroter de l’alcool au soleil en contractant les biceps se dirigent vers les boites de nuit où on leur servira en open bar les pires alcools imaginables. Ceci explique les faits divers aussi intéressants que l’histoire de cette fille partie en coma éthylique après avoir gagné un concours de fellation (le prix : open bar gratuit pendant une semaine) ou l’absence de capacité des gens à discerner une partouze d’un viol collectif.

Bien entendu, les amateurs de zoologie (je n’ose pas dire d’anthropologie) y trouveront un certain intérêt en tant que simple observateur. Il reste néanmoins une faible proportion de scandinaves et d’espagnolspour tenter de remonter le niveau, ainsi que des curiosités locales comme les fameux party boats. C’est pourquoi nous comptons bien, sans trop tarder, vous fournir un guide dédié à cet aspect particulier de l’Ile…

 

  1. Arenal, l’arène teutonique qui fait mal

Contrairement à Magaluf, nous ne nous y sommes pas rendus. Je me contenterai de deux citations :

« Arenal, le Magaluf des Allemands »

« L’eau des plages est blanche de crème solaire, on n’y voit pas à dix centimètres »

 

  1. L’inconnue

A l’exception des abords des deux centres nommés plus haut qui concentrent les parents et grand parents responsables de l’engeance dont nous parlions jusqu’à présent, le reste de l’île m’est complètement inconnu, comme pour un trop grand nombre de visiteurs de Palma. Les légendes évoquent pourtant des plages reculées, des villages pittoresques, des paysages à couper le souffle et de nombreux endroits calmes et paradisiaques pour se mettre bien.

Prenez une voiture de location et offrez-vous le frisson de la liberté et de l’aventure. Une option fortement recommandée pour les couples, les retraités et toute autre personne ayant perdu foi en l’Humanité.

 

Seconde partie : Palma

 IMG_1551

Nous voici enfin prêts à entrer dans le vif du sujet. Commençons par une argumentation structurée et quelques conseils de base comme nous savons si bien le faire pour vous mettre bien, avant de clorecette discussion par un bon gros top 10 (disponible en article séparé).

Palma ne se résume pas à un resort  touristique. Il s’agit d’une vraie ville, avec son patrimoine, ses habitants et tout ce qui va avec. Pour profiter pleinement de son potentiel, nous vous conseillons de vous y rendre à partir de fin mai, date d’ouverture de la saison.

La facilité d’accès ridicule de cette destination (par les airs), le coût abordable de la vie, sa culture espagnole, l’excellente qualité de ses restaurants, de ses plages et de ses night clubs en font une destination idéale pour un week-end de bien mettance au soleil.

Les touristes ne sont ni beaufs ni allemands. Mais plus généralement des mannequins russes et autres individus aux bikinis et ou/ portefeuilles bien remplis. Ce qui, avouez, a plus de classe que les troupeaux bovins de Magaluf.

Question logement, vous aurez trois options :

  1.  Dans le centre-ville historique : pour profiter du charme de l’architecture locale et la facilité d’accès aux meilleurs bars et restaurants de l’île.
  2. Proche du port : pour la vue imprenable sur les yachts, l’accès aux night-clubs et la position relativement centrale.
  3. Proche de la plage de Anima ou de Cala Major pour… l’accès piéton à la plage.

A vous de voir ce qui vous convient le mieux, tout en sachant que les déplacements en taxi sont faciles et abordables.

Sans plus attendre, passons au cœur du sujet : les dix raisons pour passer un week-end à Palma.

 

  1. Les plages

Gorgées de soleil et de mannequins, un sable blanc de qualité et une eau turquoise d’un bleu transparent (si pareille chose est possible). La plage d’Anima située juste après la vieille ville et le parc del Mar est plus sauvage et offre plus de place. L’Anima beach bar qui la limite, offre une excellente opportunité de se mettre bien avec un cocktail ou une pinte rafraichissante, comme en témoigne la vidéo promotionnelle ci-dessous.

playa cala

Derrière le port et plus à l’ouest, vous trouverez nichée dans une crique la fameuse plage de Cala Major. Ici nous sommes au cœur du bling bling. Le cadre reste époustouflant, le sable et l’eau sont chauds et clairs, et les succulents cocktails de fruits frais se vendent à emporter.

 

  1. Le centre historique

Pittoresque, la ballade dans ses ruelles typiques du sud de l’Espagne permet d’admirer l’architecture locale tout en profitant d’une bonne sangria ou de quelques tapas en terrasse.

centre historique palma

 

 

 

  1. La cathédrale

Imposante et impressionnante, impossible de la manquer. Les jardins qui la bordent agrémenteront la promenade d’un peu de verdure à l’ombre des palmiers.

palma cathedrale

 

 

  1. Le port

Des yachts démesurés et un point de départ incontournable pour une sortie en mer.

 

  1. Les restaurants du centre historique   

Oubliez les menus en allemand où se côtoient spécialités espagnoles, schnitzel et english breakfasts. A Palma même, les restaurateurs font dans l’authentique. En plus du classique bar à tapas, le centre-ville présente un vaste choix de véritables perles de bien mettance. Il suffira d’un coup de trip advisor pour réaliser le potentiel de l’endroit.

Mention particulière au Quina Creu (ci-dessous) qui allie une déco originale à un rapport qualité prix imbattable.

Quina Creu palma

 

  1. Les bars à cocktails

Du simple et efficace au somptueux et extravagant, vous serez surpris de la qualité des établissements. Rien à voir avec les bicoques à touristes du littoral, nous sommes en présence d’un niveau à faire pâlir de nombreux établissements parisiens. Surtout lorsqu’on parle de l’Abaco bar, vaste établissement situé dans un splendide bâtiment de l’époque Baroque qui ressemble plus à un musée qu’à un débit de boisson. Son patio permet d’atteindre un pic de bien mettance lorsque la température extérieure est adéquate. A faire absolument, ne serait-ce que pour l’atmosphère et la taille des verres.

cocktail bar palma

  1. Le dépaysement

Il fallait bien le caler quelque part. Vous êtes en Espagne avec tout ce que ça implique : la langue (de nombreux commerçants et taxis ne parlent qu’Espagnol), la gastronomie, les verres double dosés, les alcools à prix cassés et le soleil bien sûr :

météo palma de majorque

Bref, des ingrédients favorables pour se mettre bien.

 

  1. Les sports nautiques

Sans nous étendre sur le sujet, il parait utile de préciser que Palma offre de nombreuses options pour profiter de la mer en quittant la terre ferme. Plongée sous-marine, parachute ascensionnel, virée en voilier, pédalo ou yacht de milliardaire… Tout dépend de vos goûts et de vos moyens !

 

  1. Les night-clubs 

Deux night-clubs quasiment collés l’un à l’autre justifieraient presque à eux seuls le déplacement (pour les afficionados des dance floors du moins).

Le Tito’s aux vastes salles animées fait venir d’excellents DJ. Musique latine, électronique ou commerciale, vous aurez de quoi faire en terme d’ambiance. La salle latine surplombe la salle principale, permettant d’admirer à travers les gigantesques baies vitrées des spectacles de danse dignes de clubs moscovites. Le balcon du coin fumeur, lui, offre une vue imbattable sur la marina. Seule zone d’ombre au tableau, le (parfois très) jeune âge de la population locale féminine. Un bastion de la jeunesse dorée de l’île.

Tito Palma

Le Tito peine pourtant à arriver à la cheville du Pacha Mallorca. Cette discothèque membre de la franchise mondialement connue pourrait facilement prétendre au titre de meilleur club du monde. Loin du gigantisme des grosses boites d’Ibiza, le Pacha  présente un cadre fabuleux et à taille humaine. Sa vaste terrasse (photo) sonorisée permet de goûter à la douceur des nuits d’été dans un décor réussi. Le coin VIP peuplé de mannequins et de millionnaires russes coche la case jet set sans problème. Et à l’intérieur, deux salles vous permettent de mixer les ambiances. Gros son électro digne des meilleures soirées d’Amsterdam pour la salle principale, et musique commerciale pour danser ou se prélasser sur les gigantesques canapés pour la seconde. Ajouter à ça un service au bar efficace et des consommations à des prix corrects compte tenu de la dose d’alcool  dispensée (en gros, le triple d’une dose parisienne), et vous obtenez un cocktail gagnant.

pacha-terrasse

 

 

10. L’île de Palma

 Ce top ne serait pas complet sans mentionner les innombrables possibilités offertes par l’île de Palma en terme d’excursions hors de la capitale, que ce soit en voiture ou en bateau…

 

En résumé, une destination « auberge espagnol » on l’on trouvera ce qu’on voulait y trouver…

6 réactions au sujet de « Weekend à Palma de Mallorca »

  1. Hey salut Chris! Je viens de découvrir ton site, et je dois avouer qu’il est génial! Tu mérites plus de reconnaissante pour ton travail ! Les images sont magnifiques et tes descriptions alléchantes! On peut dire que toi tu sais te mettre bien 😉

  2. Pour être honnête, on trouve rarement des sites aussi sincères concernant les voyages ! Tu donnes confiance en tes informations, et tu donnes envie de visiter les endroits que tu conseilles, tout ça avec de l’humour : J’ADORE ! Je pars à Palma dans une semaine, je vais voir si je suis d’accord avec toi 😉
    Continue ! La bise

    1. Merci ! J’espère que tu as bien profiter du soleil à Palma. Désolé pour la réponse tardive, j’ai fait une pause sur ce blog ces derniers temps !

  3. Salut !
    Déjà, super boulot et une belle écriture !
    Une petite question, partons pour un EVG à Majorque début septembre, sommes 7, quelle partie de Palma conseillerais-tu pour loger ?
    Sachant que le mari aime les bars et la fête mais sans le côté boite de nuit…
    Merci à toi et bonne continuation.

    1. Désolé de répondre avec un an de retard, j’espère que l’EVG s’est bien passé. Au cas où d’autres lecteurs seraient intéressés, je répond quand même à votre question :

      Nous avions fait celle d’un ami à Magaluf. Mais je recommanderais plutôt la ville de Palma, le centre historique à des super bars et restaurants, le club « pacha » est bien pour ceux qui n’aiment pas les grosses boites de nuit. Par contre, Magaluf vaut le coup pour les strip clubs et le coté déjanté des ordes de fétards. Donc je dirais Palma, avec éventuellement une virée d’une soirée à Magaluf.

  4. Ton intro résulte littéralement d’un manque d’ouverture d’esprit. De plus c’est totalement faux.
    Ces « bovins » comme tu dis sont vraiment minoritaires, et vu ta description de ces personnes, ils doivent avoir plus de cervelle que toi.
    A bon entendeur, salut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *